Précédent  ( 31 sur 102 ) Suivant

Claude GRAHAM WHITE   -   Brevet n° 30

Graham White Claude

CLAUDE GRAHAM-WHITE est né le 21 août 1879 à Southampton (Angleterre).

Il fait son apprentissage de pilote aviateur à l'école Blériot à Pau, sous la direction d'Alfred Leblanc.

Ayant conquis son brevet le 4 janvier 1910, le N° 30 de l'Aéro-Club de France, il devient en Angleterre le grand spécialiste du biplan Henry Farman et participe à bord d'un appareil de ce type aux grandes réunions sportives de l'époque.

À Wolverhampton, il gagne le prix de 1.000 livres avec le plus grand nombre de points attribués. À Bournemouth, il emporte le prix de la distance, couvrant 90 miles en moins de trois heures de vol.

Le 27 avril 1910, il s'aligne dans la fameuse course Londres-Manchester où il est battu de justesse par Louis Paulhan.

En août 1910, Claude Graham-White part aux États-Unis où, pilotant un Blériot, il évolue dans toutes les manifestations organisées sur le nouveau continent, notamment à Boston, à Brockston, à Bennings, non loin de Washington, où il se paye le luxe d'un atterrissage dans une avenue de la ville ; mais son plus grand succès est obtenu en remportant la 2e Coupe Gordon-Bennet où il vole plus de 60 miles à l'heure et survole la statue de la Liberté dans le port de New York.

Revenu en Angleterre, Graham-White se fixe à Hendon où il aménage le fameux aérodrome. En 1911, devenu constructeur et pilote de transport, il amène de Hendon à Windsor, au cours de plusieurs voyages aériens, plus de cent mille lettres que le peuple britannique envoyait à son souverain George V à l'occasion de son couronnement.

La même année, il vole de Paris à Putney.

La guerre le surprend au moment où il organisait l'aviation maritime anglaise. Promu officier supérieur, il sert durant les hostilités en qualité de commandant d'escadrille dans la R.A.F.

Graham-White est décédé lors d'un séjour qu'il faisait à Nice, le 19 août 1959.

Précédent  ( 31 sur 102 ) Haut Suivant