Promotion 1946-1949 - La Première

La première promotion de Vilgénis 1946-1949

Musée Air France


Première promotion de Vilgénis - 1946-1949
Un clic sur la photo pour l'obtenir en grande taille avec les noms sur les visages.

Promotion 1946-1949 - 82 apprentis
† AMOURETTE Claude  MMARMAND Bernard  BAILLET Claude  MM
BARTHELEMY Claude  MCBASSET Guy  MCBAUMARD Jean  IB
† BEAUVAIS Roger  MMBENAZECH Marcel  BERNIES François  MM
BIRON Émile  MCBOTTELIER Georges  MCBRAUN Serge  MM
BUR Claude  MMCARALP Pierre  MCCHOUPAULT Victor  MM
CLAVIE Jean  MCCLEMENT Gilbert  MMCLERC Maurice  MM
COLBERT Roger  † COURTES Jacques  IBCOURTIN Jacques  MM
COUVRAND Roger  MCCRÉPIN Jacques  MCDEBACQ Maurice  MM
DEBAISIEUX René  MMDICHE Henri  DUPAS Jacques  MC
FIGUEROLA Paul  MCFORGET Claude  MMFRANÇOIS Jean  MC
FREIXES André  MCFRÉMAUX André  MMGALLY Pierre  MC
† GAUDRAY Roland  IBGENTILS Robert  MMGIRAULT Georges  MC
GOUPIL René  IBGRAN Robert  IBGRIENENBERGER Jean  MM
GRIPOIX Claude  Peponne  IBHEMMERT Jean  MMJACHYM Paul  MC
JULIA Jean  MCJURY Jacques  MMLABROSSE Gérard  MC
LAGARDE Roger  † LAIRE Guy  MMLAMBERT Émile  IB
† LAMPERIERE Bernard  MMLANNES Robert  LARROUY Daniel  MM
LE NUE Jacques  MMLEUTARD Robert  MCLEYSOUR Christian  IB
† MACHI Robert  MMMACINY Pierre  MAGE Léon  IB
MARFAING Georges  IBMINDE Guy  MOREAU Georges  IB
MOURE Georges  MC† MULTON Jean  MCNOLIN Michel  MM
PHILIPPE Daniel  MMPIEDNOIR Jacques  MCPOIRIER Gérard  MC
RABBE Jacques  MCRAMOND Roger  MCRAYNAUD Pierre  MM
RIGAUD Gilbert  MMROGER Jacques  MMROUBIEU Lucien  MC
ROUGE Jean  MCROUSSELET Michel  MMSALAUN René  MM
SIMONIN J  SOUM Marcel  † TOCHON Bernard  MC
VANKILSDONCK R  VENIANT Roger  MMVIALETTE René  
† VIGNE Philippe  MC
MM=Mécanicien Moteur - MC=Mécanicien Cellule - IB=Instrument de Bord (4e année) - AM=Ajusteur Motoriste
plus 62 apprentis arrivés en cours de scolarité

Ce groupe de 62 apprentis, arrivés en cours de scolarité de la promotion 1946-1949, a été dénommé :
PROMOTION 1948

Ils provenaient des différents centres d'apprentissage d'Air France : Marignane, Montaudran et Le Bourget complété par un recrutement extérieur d'élèves d'écoles techniques possédant un C.A.P. d'ajusteur.

Liste « FLOQUET »

La liste de cette PROMOTION 1948 m'a été transmise par Robert FLOQUET qui avais profité de ses fonctions de chef de section au CIV en 1978 pour en dresser la liste à l'occasion d'un repas anniversaire. Je suis donc le dépositaire de l'unique exemplaire original.(Tous les détails) - Merci à Robert FLOQUET

PROMOTION 1948 - 62 apprentis
BARBAROUX André  Entrée 3e année AM† BARBREL Guy   d°   AMBELZANE Pierre   d°   AM
BIGNERES Jacques  Entrée 2e année MCBLANDINIERE André  Entrée 3e année AMBOSTVIRONNOIS Georges   d°   MC
BOULEY Henri   d°   AMBOY Pierre   d°   AMBRAS Lucien   d°   AM
BROS Paul   d°   AMBRUNIQUEL Jean   d°   AMBRUNO André   d°   AM
CARRE Bernard   d°   AMCIBOT Marcel   d°   MCCUCCHIARO Gérard   d°   MC
D'ARCO Francis   d°   MCDAMEE Roger   d°   AMDEMIN Guy   d°   AM
† DEMONTEIX Georges   d°   AMDESMEROS Henri   d°   MC† ▶ Ancien OMN Concorde.
Décès signalé par Pierre Grangé.
Octobre 2014
DÉTIENNE Martial   d°  
 AM
DUBECH Maurice   d°   AMDUCLOUX Pierre   d°   AMDUGUET René   d°   AM
DUMAREIX Marcel   d°   AMFAROUX Roger   d°   AM† FLOQUET Robert   d°   MC
GAY-PARA Maxime   d°   AMGINET Robert   d°   AMGRENIER Gilbert   d°   AM
GUICHARDOT Michel   d°   AMGUILLOT Michel   d°   MCHUBERT Guy   d°   MC
HUGOU Honoré   d°   MCLAGARIGUE Jacques   d°   MCLAUNOY Gérard   d°   AM
MAILLOT Claude   d°   AMMALIGNON André   d°   AMMARCEL Georges   d°   MC
MARCHAND Michel   d°   AMMENIER Guy   d°   AMMESZAROS Tiburce   d°   AM
MOILIER Paul   d°   MCMONTCHAMP André   d°   AMMOUSTIER Georges   d°   AM
NACINK Pierre   d°   AMPOISSON Maurice   d°   AMRAULT Roger   d°   AM
REY Gérard   d°   AMRICHET Yves   d°   MC† ROGUET Gilbert   d°   MC
SABATIER Gabriel   d°   AMSCELLI Yvon   d°   AMSICARD Pierre   d°   AM
STEMPFEL Maurice   d°   AM† TEINDAS René   d°   MCTIMMERMANS Pierre   d°   MC
USAI André   d°   AMVERAY Pierre   d°   AMVERRONE Paul   d°   AM
VIDAL André   d°   AMVIGNALS Maurice  Entrée 2e année AM
MM=Mécanicien Moteur - MC=Mécanicien Cellule - IB=Instrument de Bord (4e année) - AM=Ajusteur Motoriste

 Curseur sur ▶ pour commentaires

PHOTOS DIVERSES DE LA PROMOTION 1946-1949

Petite
Petite
Petite
Petite

Un clic sur une photo pour les voir toutes

Les Instructeurs

Les instructeurs

Jean-Louis Rattier


Des noms sur les visages avec le curseur - Un clic pour photo en grande taille.

Georges CASSOU (Adjoint) Pierre SICHEZ (Le Mexicain) 03 Jean MAURIN (Moniteur Moteur) SUSSET 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 Jean-Louis RATTIER (Chef de Centre) 18 19 20 Grande Taille

Les Instructeurs des premières promotions. Encadrés, à droite par M. Jean-Louis Rattier ((Polytechnicien - Chef de Centre) et à gauche par M. Georges Cassou (Arts et Métiers - Adjoint)

Pierre SICHEZ Chef de section à l'époque, dit « Le Mexicain » à cause de sa moustache. Ultérieurement, Chef de département à la Direction des Opérations Aériennes

Jean MAURIN Moniteur Moteur. Ultérieurement Agent Technique Principal et brillant technicien des outillages au Département Grand Entretien à Orly. En 1965, possesseur d'une Porsche sur laquelle il avait fait 296 modifications !


Merci à Jacques Dassié qui m'a communiqué les coordonnés de Max L. Freuchet, un des premiers stagiaires mécano en 1947, lequel m'a très aimablement envoyé, depuis les USA où il vit maintenant, les tirages papier des photos ci-dessous avec toute liberté de publication.
Dewoitine D-338 Vilgénis 1947

Dewoitine D-338 à Vilgénis en 1947

Dewoitine D-338 Vilgénis 1947

Dewoitine D-338 à Vilgénis en 1947


Les premiers stagiaires de 1947 en récréation

Les premiers stagiaires mécano à Vilgénis en 1947

Caudron C-440 « Goéland » Vilgénis 1947

Caudron C440 « Goéland » à Vilgénis en 1947


Témoignages

Pour la première promotion, le concours de recrutement a eu lieu au printemps 1946, au Bourget. Des apprentis de Marseille et Toulouse, nous ont rejoints, pour former la première promotion complète de Vilgénis.

Des apprentis déjà en cours de formation - Marseille, Toulouse et le Bourget - sont venus pour former une deuxième année qui a été renforcée l'année suivante, donc en troisième, par des extérieurs venant des Écoles Nationales Professionnelles.

La rentrée des classes a eu lieu en novembre 1946 et non octobre, car le montage des chalets en bois - dortoirs, salles de cours, ateliers, administration - n'était pas terminé. Pendant les cours, des peintres pouvaient faire irruption dans la salle, nous devions leur laisser la place. Internat en chambrée d'une vingtaine de garçons. L'uniforme marron a été rapidement mis en oeuvre ainsi que les tenues de travail.

Je me suis retrouvé avec les « Toulousains », les loisirs sportifs, pour eux, c'était le « RRRUggbi », ils ne parlaient que de ça. Dans ce même chalet, il y avait également les anciens de la deuxième année.

Quand l'hiver fut venu, le chauffage de ces bâtiments en bois - dortoirs, salle de cours, etc. - était assuré par des poêles à charbon !!!

S'il faisait un peu trop froid dans les salles de cours, on sortait faire une partie de boules de neige pour se réchauffer - Monsieur Bourgeois le directeur du centre et ses secrétaires se joignaient éventuellement à nous.

Les communs ont commencé à être remis en état, pour y installer l'infirmerie, et les premiers ateliers de mécanique.

Nous avons assisté à l'atterrissage du Goéland, au printemps 1947. Le Dewoitine je ne me souviens plus.

L'intérieur du château était en ruine, donc inutilisable, mais le parc avec sa roseraie, et ses arbres magnifiques, permettait des détentes agréables.

Internat de la semaine pour tous. Le vendredi soir, une longue procession d'uniformes marrons partait vers la gare de Massy-Palaiseau, pour rentrer à la maison et, lundi matin, chemin inverse.

Il y avait aussi un verger magnifique qui, au printemps au temps des cerises, voyait dès la nuit tombée d'étranges oiseaux venir picorer.

Des leçons de sport/gymnastique ont été mises à profit pour préparer la première fête de fin d'année. Tous les apprentis exécutant une « chorégraphie » d'ensemble de mouvement de bâton. C'est l'un des deux profs de gym - ancien maître d'arme de l'institut des sports de Joinville - qui nous a ouvert à cette discipline. Il nous enseignait volontiers toutes les finesses de son art, ainsi que celles de la « savate ». Son nom m'échappe. Le second, Monsieur Goyot dirigeait la section sport.

À la rentrée suivante une section électricité a été ouverte, c'est la filière que j'ai choisie, donc pas de souvenirs de point fixe sur Dewoitine.

L'atelier d'électricité n'existant pas, une grande salle (grange) des communs, a été affectée à cet usage, nous l'avons installée, c'est ainsi que nos travaux pratiques d'électricité ont commencé, par l'installation de l'électricité sous la direction d'un instructeur (ancien) qui venait de Toulouse Mr x , qui n'utilisait jamais de voltmètre, il jugeait au « touché » ! Par la suite il a été remplacé par Mr Kubasik ; Excellents souvenirs.

Lorsque les poêles ont été remplacés par des radiateurs électriques, nous en avons assuré l'entretien et le dépannage.

Le B26 Marauder : pas de souvenir précis, n'ayant pas participé à son remontage.

Les « électriciens » ont participé à la réfection des câblages en troisième année pour la préparation du CAP électricien aviation.

En troisième année notre logement a changé - l'administratif ayant émigré dans le château en cours de réaménagement - les « électriciens » ont été logés dans l'ex-bâtiment de direction par chambre de quatre. Deux chambres pour la filière « radio », deux chambres pour la filière « I.B. ».

Puis ce fut la première « quatrième année », avec l'ouverture de la section « Radio », huit apprentis au total dont le premier atelier était dans les communs.(Voir Photos Diverses n°4)

Commentaire de Pierre Poirot - 4e année Radio


Cher Camarade

Une rivière, un lac, une clairière accueillante noyée dans les arbres environnants, c'est Vilgénis.

Disposés avec une symétrie parfaite, une douzaine de chalets s'étendent en formation serrée sur un terrain légèrement incliné non loin d'un verger prometteur.

En visitant l'école, notre attention se porte sur Mermoz, Saint Ex., Guillaumet et Collenot, courageux pionniers du ciel dont les noms sont gravés en fronton de nos allées en témoignage du respect de l'aviation moderne pour les héros de l'« Aéropostale ».

Maintenant que tu connais les avenues, je peux te conduire aisément dans notre « ville ».

Le drapeau est placé dans une vaste cour carrée, sablée, et entourée d'une bordure de gazon, limitée devant par le chalet de la Direction, sur les côtés et derrière par les rubans rouges des allées couvertes dont je t'ai précédemment cité les noms évocateurs.

Cette propriété de quatre kilomètres de tour est vraiment un site enchanteur, car pour la parcourir, il te faut traverser les haies, longer les lacs, les rues et les rivières ensablées, contourner les roseaux où l'on risque de s'enliser, sans compter que tu croises par-ci, par la les ruines d'un théâtre de verdure, des serres, une petite chapelle, un vieux pigeonnier, un ou deux ponts de rochers e le château, un château jaune, resplendissant au milieu du vert profond des bois et des prés et près duquel ses vastes communs s'alignent tel un seigneur et ses valets.

Tu te plairais, n'est-ce pas, dans ces sites sauvages, car, tel que je te connais, tu n'es pas indifférent au charme de la nature embroussaillée et silencieuse.

D'ailleurs, qui ne s'y plairait quand on vit de la vie des robinsons allant de découvertes en découvertes,

Dès le matin, les « citadins » bondissent des chalets torse nu et en flottant, puis commencent exécuter les diverses phases de ce qu'on appelle un décrassage en règle.

Puis chacun retourne dans sa chambre accomplir son devoir de parfaite ménagère ; on déjeune ensuite et l'on passe aux cours de huit heures et demie à midi et demie : deux heures d'atelier, deux heures de cours et c'est là vraiment que Vilgénis ressemble à une ville, à une usine même au son de coups de marteaux et des hurlements des scies. Le déjeuner vient réparer les forces des Vilgénissois, et l'on recommence le travail de deux heures à six heures avec le même emploi du temps que le matin.

Le mercredi après-midi nous laisse libre de nos activités et nous permet de visiter un terrain ou une usine d'aviation proche.

Et les jours s'écoulent rapides et réguliers, parfois interrompus par une séance de cinéma ou autre divertissement.

Après le dîner, nous disposons d'une bonne heure et modélistes et lecteurs s'en donnent à cur joie. Vient ensuite une heure d'étude pour mettre à contribution d'une leçon peu désirable notre mémoire trop souvent défaillante, et c'est le coucher, le moment le plus difficile pour obtenir un silence approximatif.

Mais ne t'effraie pas, on ne travaille pas sans interruption à longueur de journée, car bien souvent les sports coupent les cours et aèrent les études.

Évidemment, comme dans toute école, certaines heures sont dures à passer, quelques cours sont délicats à prendre et assez épineux, mais sois tranquille, tu ne t'ennuieras pas à Vilgénis, viens-y d'un pied sûr, tu n'y trouveras que des amis solidaires les uns des autres, jeunes de coeur et d'esprit, apprentis et professeurs t'accueilleront, sois-en sûr.

D'ailleurs, je connais ton point faible. Y a-t-il des avions, demandes-tu ?

- Oui, rassure-toi, Farid et Goéland t'attendent impatiemment, alors n'hésite pas et viens à Vilgénis de bon coeur, tu ne le regretteras pas, bien au contraire.

Ton ami le plus sincère.

DEBAISIEUX René, Élève de 1ère année. Vilgénis, le 10 juin 1947.
Revue « Terre et Ciel » n°15 - Juillet 1947


Merci à Paul Huguet, un autre des premiers apprentis 1946-1950
(Et oui, quatre ans, pour les « radios »).


Modélisme sur piste de vol circulaire

Modélisme sur piste de vol circulaire

Détente dans le parc

Détente sur la « pelouse » devant le château


Fêtes de fin d'année

Les fêtes de fin d'année

Le premier banc d'essais moteur

Le premier banc d'essais moteur. Les cinq de droite était de la première section « électricien »


Déplacement devant un Mosquito

En déplacement, devant un Mosquito

Déplacement devant un Starck

En déplacement, devant un Starck
(Semblerait être au Bourget, avec un hangar en reconstruction)


Problèmes sur un Languedoc

Problèmes sur un Languedoc. (Lequel ?) Photos prises par le père de Paul Huguet qui fut électricien à Air France.

MÀJ : 20 juin 2017

Suivi des modificationsInformation
Historique des modifications du site

Les dix dernières modifications

Vilgénis  Photos 57e anniversaire promotion 60-63
Bibliothèque  Science & Vie Hors Série - Spécial Aviation 2017
Passion  Le Multiplex sur B747
Vilgénis  Photos repas Promotion 51-54 à Mennecy du 22 avril 2017
Vilgénis  Décès Jean-Louis Rattier, premier chef de centre.
Constellation  Photo F-BAZH avec « cuffs » sur les pieds de pales
Vilgénis  Mise à jour surnoms promotion 1975-1978 (Merci à Patrick Trésorier)
Crevette  Photo Hippocampe Ailé Savoia S62P en 1922
Vilgénis  Promotion 1949-4952 - Nouvelles photos (31 à 33)
Vilgénis  Au delà des bouchures (Chronique d'une vie) - Pierre Manigault « Mannix »


Cliquez pour les voir toutes avec les liens

À propos de ce site

Livre d'orInformation
Visualisation des messages laissés dans mon livre d'or. À l'aide d'un formulaire, vous pourrez, si vous le désirez, écrire un message.

Effectuée par freefind.com

Fichiers WampserverInformation
Dépôt secondaire Wampserver
Tous les fichiers d'installation de Wampserver
Tous les « addons »
- Apache - PHP - MySQL
- PhpMyAdmin
- Adminer
- PhpSysInfo
etc.

MétauxInformation
Métaux et alliages aéronautiques
L'acier et ses alliages,
l'aluminium et ses alliages (Alpax, Duralumin, Duralinox, Zicral,...),
le magnésium et ses alliages,
le titane et ses alliages.
Propriétés physiques et chimiques.
Traitements thermiques et chimiques. Etc.

Documents - FichiersInformation
Lecture de documents ou
Téléchargement de fichiers (pdf), regroupant les différents thèmes de ce site.

FAQ de fraInformation
La FAQ (Foire Aux Questions) du groupe de discussions fr.rec.aviation

ConcordeInformation
Concorde dans la presse entre 1965 et 2003

Plus de 700 documents
- des coupures de presse, la plupart patiemment récupérées et archivées par un agent Air France passionné de Concorde, Pierre Dumez, père d'un de mes anciens collègues,
- des extraits de revues internes Air France (Briefing, France Aviation, Point Fixe,...), avec l'aimable autorisation d'Air France
- un extrait de Lignes Aériennes, avec l'aimable autorisation de Jacques Darolles
- quelques photographies de matériel,
- des documents divers, comme la brochure du Comité de soutien Concorde d'avril 1974, aimablement communiquée par Francis SAINT PIERRE.
On peut y trouver l'historique en trois étapes, le premier vol, les essais au sol et en vol, les moteurs, la philatélie, la publicité technique et commerciale, le tragique accident du F-BTSC, les modifications, le redécollage et l'arrêt des vols.

Forum des Anciens de VilgénisInformation
Accès direct au forum des Anciens du CIV (Centre d'Intruction de Vilgénis) d'Air France.

ContactInformation
Formulaire à remplir pour vous permettre de m'envoyer vos commentaires, critiques et suggestions sur ce site.

Je suis Manchester
Je suis Paris