2.5. Le dispositif RESOLVER

Resolver (Schéma et courbes de tension)

RESOLVER (Schéma et courbes de tension)

Le resolver, souvent intitulé synchro-resolver, est constitué, tout comme le synchro, d'un rotor et d'un stator et, si on le désigne également par le nom de trigonomètre, c'est parce que le stator est composé de deux enroulements en quadrature qui donnent, par les amplitudes des tensions induites, les sinus et cosinus de l'angle de rotation de l'axe du rotor.

E (S2 S4) = KE(R2 R4) Sin ωt Cos Θ

E (S1 S3) = KE(R2 R4) Sin ωt Sin Θ

K étant le facteur de couplage entre primaire (R2 R4) et les secondaires (S2 S4 et S1 S3) de la fonction transformateur, ω étant la pulsation (2.π.fréquence) de la tension d'excitation et Θ étant l'angle de rotation de l'axe du rotor en sens anti-horaire, vue du bout de l'axe, avec l'origine 0° égale au zéro électrique.

Certains resolvers comportent deux enroulements rotoriques, eux aussi en quadrature, les bornes du second enroulement étant nommées R1 R3, comme montré sur la figure ci-contre en pointillés bleus.
On peut utiliser l'enroulement statorique S4 S2 comme référence, l'enroulement statorique S3 S1 étant en court-circuit (ou l'inverse en fonction des besoins), et l'on se sert des deux bobinages rotoriques R2 R4 et R1 R3 pour récupérer les fonctions sinus et cosinus.

Bien que les amplitudes des tensions prennent quatre fois la même valeur sur un tour complet, la détermination de la position angulaire est déterminée, dans les quatre quadrants, par les combinaisons des signes des sinus et cosinus qui sont considérés comme positifs lorsque la tension est en phase avec la référence et négatifs lorsque la tension est en opposition de phase avec la référence.


Calculs trigonométriques

Transformations de coordonnées

Un des emplois des resolver est le calcul trigonométrique (Computing resolver).

resolver radar (Transformation de coordonnées)

Par exemple, un resolver comportant deux enroulements statoriques et deux enroulements rotoriques, peut être utilisé pour effectuer des conversions de coordonnées polaires en coordonnées cartésiennes.


Supposons que les coordonnées polaires d'un point sont représentées par une tension E.sin ωt et un angle Θ. Si cet angle Θ est appliqué sur l'axe d'un resolver et la tension E.sin ωt appliquée sur un des enroulements statoriques comme référence, les tensions sur le rotor seront :

VR1-R3 = E.sin ωt.Sin Θ et VR4-R2 = E.sin ωt.Cos Θ.

Ces tensions représentent les coordonnées cartésiennes du point.

Rotations d'axes

Rotation d'axe

Supposons un point en espace euclidien représenté par ses coordonnées cartésiennes X1 et Y1. On déplace les axes originaux d'un angle Θ ; quelles seront alors les coordonnées du même point relativement au nouveaux axes X2 et Y2 ?

Tout mathématicien calcule facilement que ces nouvelles coordonnées sont :

X2 = X1 Cos Θ + Y1 Sin Θ

Y2 = Y1 Cos Θ - X1 Sin Θ

Ce calcul peut être effectué par un resolver avec un des enroulements statoriques alimenté par une tension fonction de X1 et l'autre par une tension fonction de Y1. Lorsque le rotor sera tourné d'un angle Θ, les tension présentes sur les enroulements rotoriques seront :

VR1-R3 = X1 Cos Θ + Y1 Sin Θ = X2

VR4-R2 = Y1 Cos Θ - X1 Sin Θ = Y2

Le resolver a effectué une transformation d'axes.


Synchro-Resolver, abus de langage

On entend et lit parfois le mot composé Synchro-resolver. C'est un abus de langage. Il est préférable de parler d'un côté de Synchro (trois enroulements stator à 120 degrés) et de l'autre de Resolver (deux enroulements stator à 90 degrés [fonctions sinus et cosinus]) qui, bien qu'étant tous les deux des systèmes de transmission de position ont des applications différentes.

Pour être comprise par un calculateur, une position transmise par un Synchro ou par un Resolver doit d'abord être décomposée en ses vecteurs trigonométriques sinus et cosinus, ce qui ne nécessite aucun autre dispositif pour un Resolver alors qu'il faut soit un transformateur de Scott, soit un circuit électronique pour un Synchro.

Les resolver ou trigonomètres sont plutôt utilisés pour la transmission d'angles compris entre 0 et 90 degrés car les amplitudes des tensions des enroulements donnent directement les fonctions sinus et cosinus sans s'occuper de la phase des signaux. On peut même, dans ce cas d'angle compris entre 0 et 90 degrés ne prendre en compte qu'un seul signal (sinus ou cosinus), ce qui, par rapport au synchro, simplifie les circuits et les calculs.

MÀJ : 02 janvier 2017

Suivi des modificationsInformation
Historique des modifications du site

Les dix dernières modifications

Constellation  Photo F-BAZH avec « cuffs » sur les pieds de pales
Vilgénis  Mise à jour surnoms promotion 1975-1978 (Merci à Patrick Trésorier)
Crevette  Photo Hippocampe Ailé Savoia S62P en 1922
Vilgénis  Promotion 1949-4952 - Nouvelles photos (31 à 33)
Vilgénis  Au delà des bouchures (Chronique d'une vie) - Pierre Manigault « Mannix »
Vilgénis  Photos promotion 1957-1960 - Février 2015 et 2016
Vilgénis  Promotion 1976-1979 - Film démontage Caravelle F-BHHI
Vilgénis  Promotion 1960-1963 - Nouvelles photos (À partir du n° 64)
Bibliothèque  au-dessus de la France en DC3 avion de légende Gilles Bordes-Pagés et Jacques Lumbroso
Vilgénis  Photos repas Promotion 51-54 à Mennecy du 30 avril 2016


Cliquez pour les voir toutes avec les liens

À propos de ce site

Livre d'orInformation
Visualisation des messages laissés dans mon livre d'or. À l'aide d'un formulaire, vous pourrez, si vous le désirez, écrire un message.

Effectuée par freefind.com

Fichiers WampserverInformation
Dépôt secondaire Wampserver
Tous les fichiers d'installation de Wampserver
Tous les « addons »
- Apache - PHP - MySQL
- PhpMyAdmin
- Adminer
- PhpSysInfo
etc.

MétauxInformation
Métaux et alliages aéronautiques
L'acier et ses alliages,
l'aluminium et ses alliages (Alpax, Duralumin, Duralinox, Zicral,...),
le magnésium et ses alliages,
le titane et ses alliages.
Propriétés physiques et chimiques.
Traitements thermiques et chimiques. Etc.

Documents - FichiersInformation
Lecture de documents ou
Téléchargement de fichiers (pdf), regroupant les différents thèmes de ce site.

FAQ de fraInformation
La FAQ (Foire Aux Questions) du groupe de discussions fr.rec.aviation

ConcordeInformation
Concorde dans la presse entre 1965 et 2003

Plus de 700 documents
- des coupures de presse, la plupart patiemment récupérées et archivées par un agent Air France passionné de Concorde, Pierre Dumez, père d'un de mes anciens collègues,
- des extraits de revues internes Air France (Briefing, France Aviation, Point Fixe,...), avec l'aimable autorisation d'Air France
- un extrait de Lignes Aériennes, avec l'aimable autorisation de Jacques Darolles
- quelques photographies de matériel,
- des documents divers, comme la brochure du Comité de soutien Concorde d'avril 1974, aimablement communiquée par Francis SAINT PIERRE.
On peut y trouver l'historique en trois étapes, le premier vol, les essais au sol et en vol, les moteurs, la philatélie, la publicité technique et commerciale, le tragique accident du F-BTSC, les modifications, le redécollage et l'arrêt des vols.

Forum des Anciens de VilgénisInformation
Accès direct au forum des Anciens du CIV (Centre d'Intruction de Vilgénis) d'Air France.

ContactInformation
Formulaire à remplir pour vous permettre de m'envoyer vos commentaires, critiques et suggestions sur ce site.

Je suis Paris