Précédent  ( 39 sur 102 ) Suivant

Hubert LEBLON   -   Brevet n° 38

LeBlon Hubert

HUBERT Le BLON est né à Liancourt (Oise) en 1872.

Conducteur compétent et audacieux, il prend part à de grandes courses automobiles, avant que de venir à l'aviation.

Le 8 mars 1910, il obtient, sur appareil Blériot, son brevet de pilote aviateur, sous le n° 38.

On le voit pour la première fois en public au meeting de Reims, puis à celui de Doncaster. Il s'est alors associé avec Léon Delagrange qui doit avoir, comme lui, une fin tragique.

Au meeting d'Héliopolis, il établit les records de vitesse des 5 et 10 kilomètres.

Avant de prendre part au meeting de Lyon, Hubert Le Blon accepte de faire une série d'expériences à l'aérodrome de Croix d'Ins, puis à Saint-Sébastien, avec son monoplan modifié par lui-même.

Les 24 et 25 mars 1910, l'habile aviateur exécute des expériences avec le même succès. Mais pressé par ses engagements antérieurs, il quitte le soir même la clairière landaise et se rend à Saint-Sébastien où il doit exécuter une série de vols pendant la semaine de Pâques. Il y exécute des vols réussis, notamment au-dessus de la mer.

Le 2 avril 1910, Le Blon s'envole sur son appareil Blériot, filant à une vitesse de 90 km. à l'heure ; tout à coup l'appareil pique du nez et vient s'abîmer dans les flots. Après bien des efforts, on retire Le Blon, mais il expire aussitôt.

Le Blon devait participer à tous les grands meetings de l'année; il pouvait espérer une ample moisson de lauriers, mais le destin en avait décidé autrement et le nom respecté de Le Blon devait s'ajouter à la liste des braves qui payèrent de leur vie les progrès de l'aviation.

Précédent  ( 39 sur 102 ) Haut Suivant