Unités de Transmission

TRANSMISSION Multiples et sous-multiples usuels
Dénomination Définition Dénominations Valeur Symbole
néper

Le néper est l'appellation dont on fait suivre le nombre n défini par la relation suivante :
n = loge a1 / a2
a1 et a2 désignant soit deux tensions électriques, soit deux courants électriques, soit deux vitesses, soit deux pressions acoustiques. Par extension a1 et a2 peuvent représenter deux racines carrées réelles ou apparentes, ou deux racines carrées d'intensités acoustiques

néper

 

Np

Le symbole N est toléré lorsqu'il n'y a pas à craindre une confusion avec le symbole N de newton.

1 Np = 8,69 dB
décibel

Le décibel est l'appellation dont on fait suivre le nombre n' défini par la relation suivante :
n' = log10 B1 / B2
B1 et B2 désignant soit deux puissances réelles ou apparentes, soit deux intensités acoustiques. Par extension, ces symboles peuvent figurer soit deux carrés de différence de potentiel, soit deux carrés d'intensités de courants électriques, soit deux carrés d'impédances, soit deux carrés de vitesses, soit deux carrés de pressions acoustiques.

Bel

 

B

décibel

10−1 B

dB

1 dB = 0,115 Np
1 B = (1/2) ln 10 Np

Il est spécialement important de préciser la grandeur en question lorsque l'on utilise ces unités (Np et dB). Il ne faut pas compter sur l'unité pour spécifier la grandeur.

Le « décibel », unité méconnue, galvaudée et mal employée.

Le décibel est l'unité trompeuse par excellence, et ce, pour deux raisons. D'une part, c'est une échelle de mesure non linéaire - elle est logarithmique décimale, c'est-à-dire que le résultat de cette transformation double lorsque la mesure d'origine est multipliée par 10 - et, d'autre part, le « décibel étalon » n'existe pas.

Le décibel mesure un rapport entre deux valeurs, quels que soient leurs ordres de grandeur. Très précisément, le décibel est défini comme le logarithme décimal du rapport des quantités à comparer multiplié par 10. Lorsque les deux quantités sont égales, qu'elles soient grandes ou petites, leur rapport est égal à 1 et le nombre de décibels est de 0. Étrange, non !

L'échelle logarithmique complique encore les choses. Pour fixer les idées, décidons, nous en avons parfaitement le droit, de mesurer des poids en décibels. Choisissons 1 kg comme point d'origine. Si, cette convention adoptée, nous nous rendons chez notre épicier pour lui demander 0 dB de pommes de terre, il nous en fournira donc un kilo sans sourciller. Si, le lendemain, nous lui en demandons 3 dB, ne croyez pas qu'il vous faudra emporter un gros sac puisqu'il ne vous en donnera que 2 kg. De même, vous viendrez encore facilement à bout de 10 dB de pommes de terre : cela n'en fait que 10 kg. En revanche, si vous en convoitez 20 dB, rendez-vous directement chez un grossiste avec une brouette pour en ramasser 100 kg. En raison du logarithme, si l'échelle commence doucement elle augmente de plus en plus vite. Ainsi, si nous exprimons toujours en pommes de terres les 90 dB de la dynamique acoustique d'un disque compact, c'est avec plusieurs trains de marchandises que vous irez chercher vos 1 million de tonnes de pommes de terre !

Inversement, les quantités inférieures au kilo s'exprimeront en décibels négatifs. Ainsi, pour avoir une livre de beurre, vous devrez en demander -3 dB, et pour 100 g d'olives vertes -10 dB, et ainsi de suite.

Bref, les décibels sont à manier avec précaution. Deux chiffres simples à se rappeler permettent de se repérer. Il suffit de garder en mémoire que le rapport double chaque fois que l'on augmente de 3 dB, et qu'il est multiplié - divisé si le nombre est négatif - par 10 à chaque changement de dizaine.

Le rapport entre le son le plus faible et le plus intense que peut restituer un disque compact (CD), c'est-à-dire la dynamique, est de 90 dB ; comparons-la avec une autre dynamique, annoncée à 87 dB : bien qu'en valeur absolue l'écart soit faible, cette dernière dynamique est deux fois moins bonne que la première. Et si elle tombe à 80 dB, elle sera dix fois moins bonne ; à 70 dB, elle sera carrément cent fois moins bonne...

MÀJ : 02 janvier 2017

Suivi des modificationsInformation
Historique des modifications du site

Les dix dernières modifications

Constellation  Photo F-BAZH avec « cuffs » sur les pieds de pales
Vilgénis  Mise à jour surnoms promotion 1975-1978 (Merci à Patrick Trésorier)
Crevette  Photo Hippocampe Ailé Savoia S62P en 1922
Vilgénis  Promotion 1949-4952 - Nouvelles photos (31 à 33)
Vilgénis  Au delà des bouchures (Chronique d'une vie) - Pierre Manigault « Mannix »
Vilgénis  Photos promotion 1957-1960 - Février 2015 et 2016
Vilgénis  Promotion 1976-1979 - Film démontage Caravelle F-BHHI
Vilgénis  Promotion 1960-1963 - Nouvelles photos (À partir du n° 64)
Bibliothèque  au-dessus de la France en DC3 avion de légende Gilles Bordes-Pagés et Jacques Lumbroso
Vilgénis  Photos repas Promotion 51-54 à Mennecy du 30 avril 2016


Cliquez pour les voir toutes avec les liens

À propos de ce site

Livre d'orInformation
Visualisation des messages laissés dans mon livre d'or. À l'aide d'un formulaire, vous pourrez, si vous le désirez, écrire un message.

Effectuée par freefind.com

Fichiers WampserverInformation
Dépôt secondaire Wampserver
Tous les fichiers d'installation de Wampserver
Tous les « addons »
- Apache - PHP - MySQL
- PhpMyAdmin
- Adminer
- PhpSysInfo
etc.

MétauxInformation
Métaux et alliages aéronautiques
L'acier et ses alliages,
l'aluminium et ses alliages (Alpax, Duralumin, Duralinox, Zicral,...),
le magnésium et ses alliages,
le titane et ses alliages.
Propriétés physiques et chimiques.
Traitements thermiques et chimiques. Etc.

Documents - FichiersInformation
Lecture de documents ou
Téléchargement de fichiers (pdf), regroupant les différents thèmes de ce site.

FAQ de fraInformation
La FAQ (Foire Aux Questions) du groupe de discussions fr.rec.aviation

ConcordeInformation
Concorde dans la presse entre 1965 et 2003

Plus de 700 documents
- des coupures de presse, la plupart patiemment récupérées et archivées par un agent Air France passionné de Concorde, Pierre Dumez, père d'un de mes anciens collègues,
- des extraits de revues internes Air France (Briefing, France Aviation, Point Fixe,...), avec l'aimable autorisation d'Air France
- un extrait de Lignes Aériennes, avec l'aimable autorisation de Jacques Darolles
- quelques photographies de matériel,
- des documents divers, comme la brochure du Comité de soutien Concorde d'avril 1974, aimablement communiquée par Francis SAINT PIERRE.
On peut y trouver l'historique en trois étapes, le premier vol, les essais au sol et en vol, les moteurs, la philatélie, la publicité technique et commerciale, le tragique accident du F-BTSC, les modifications, le redécollage et l'arrêt des vols.

Forum des Anciens de VilgénisInformation
Accès direct au forum des Anciens du CIV (Centre d'Intruction de Vilgénis) d'Air France.

ContactInformation
Formulaire à remplir pour vous permettre de m'envoyer vos commentaires, critiques et suggestions sur ce site.

Je suis Paris