Deuxième vie chez les militaires

Constellation Militaire model WV2

Ce WV-2 le (BuAer 141325) est une des cent vingt-quatre stations d'alerte volantes de ce type qui ont été construites. L'avion, représenté ici lors de son affectation au Squadron VW-13, fut ensuite transformé en EC-121K, puis en EC-121D et, à la fin des années soixante, en EC-121P.

Alors que pour les avions commerciaux à moteurs à piston sonnait l'heure de la retraite, de nombreuses versions militaires du Super Constellation allaient voir le jour, pour la plupart avec équipements spéciaux, principalement électroniques. Ces avions allaient demeurer en ligne jusqu'en 1980 sous les couleurs de l'USAFet de l'US Navy.


Au total, le nombre de Constellation et de dérivés produits s'éleva à huit cent cinquante-six (un XC-69, 233 Constellation, 578 Super Constellation, et 44 Starliner).

Le 15 avril 1969, un Super Constellation de l'US Navy, piloté par le Lieutenant Commander James Overstreet, fut attaqué par des MiG-17 nord-coréens alors qu'il se trouvait quelque part au nord-est du Japon. Les trente et un membres d'équipage du EC-121M 135749 du Squadron VQ-1 trouvèrent la mort dans cet incident qui donne une idée précise de quelques-unes des missions que les militaires américains confièrent, à cette époque, à certaines versions du C-12 : veille aéroportée avancée, surveillance électronique, vols de renseignement.

La première machine équipée pour ce genre de mission fut, une fois de plus, le 1961, qui avait reçu, à Burbank, un volumineux radôme sur le dessus du fuselage et un autre en dessous. Ces deux énormes protubérances devaient également figurer sur les avions de reconnaissance et d'alerte avancée PO-1W et PO-2W de l'US Navy (qui furent redésignés, à partir de 1962, respectivement WV-1 et WV-2).


Constellation Militaire model WV2E

La version WV-2E de l'US Navy, qui effectua son premier vol en 1956, était équipée du radar de détection à longue portée AN/APS-82. En 1962, elle prit dans le nouveau système la désignation EC-121L. Le WV-2E est en quelque sorte l'ancêtre du Boeing E-3A Sentry AWACS qui constitue actuellement la pierre angulaire de la détection aérienne avancée non seulement des Etats-Unis, mais aussi des pays de l'OTAN.

Plus tard, d'autres tâches s'ajoutèrent à l'alerte avancée, avec notamment les contre-mesures électroniques, ce qui provoqua une extraordinaire floraison de bosses, d'excroissances et d'antennes de toutes sortes sur les divers modèles de C-121. Le WV-2E (qui allait devenir plus tard le EC-121L) fut, avec son énorme radôme en forme de soucoupe surplombant le fuselage, la plus remarquable de ces machines.

Ces C-121 spéciaux effectuaient parfois des vols pendant une trentaine d'heures, plusieurs équipages se relayant aux commandes et devant les diverses consoles. Ils furent d'abord mis en œuvre par l'Air Defense Command, qui cherchait par ce biais à augmenter la portée de ses radars de surveillance. Puis vint l'époque de la guerre du Viêt-nam, au cours de laquelle, dans le cadre du programme College Eye, les Super Constellation de l'USAF patrouillèrent au large des côtes afin de détecter l'envol des intercepteurs nord-vietnamiens et d'en avertir les pilotes américains. Revêtus d'une peinture de camouflage, les EC-121R de l'USAF enregistraient les communications radio de l'adversaire, qui étaient ensuite analysées par des spécialistes du renseignement ; ces données se révélèrent d'une très grande utilité pour les missions confiées à l'aviation d'attaque américaine.


Constellation EC-121K

Lockheed EC-121 « Constellation » - Avion de reconnaissance

Lockheed a développé à partir de l'avion de ligne « Super Constellation » de nombreux appareils militaires de transport et de reconnaissance. Ainsi l'USAF et l'US NAVY ont reçu vers le milieu des années 50 les versions EC-121 C à grands radars prévus sur le fuselage et ses dérivés EC-121 D (désignation d'origine RC-121 C et RC-121 D), ainsi que des versions navales WV-2 et WV-3. À côté des vols météorologiques et d'observation de l'espace, ces appareils ont été utilisés pendant de longues années pour l'« écoute » près des frontières, en général de pays socialistes, à l'aide de ses larges dispositifs électroniques de reconnaissance et d'enregistrement. Des avions de ce type étaient aussi stationnés au Japon.

Fuselage de construction métallique demi-coque pisciforme avec tour radar sur le fuselage au niveau de la voilure et grand dôme radar en dessous. Voilure à aile trapézoïdale basse en léger dièdre et réservoirs aux extrémités ; dispositif de dégivrage. Empennage de construction métallique triple dérive et empennage de profondeur classique ; dispositif de dégivrage. Train d'atterrissage tricycle escamotable équipé de diabolos.


Le Constellation toutes séries confondues a été fabriqué à 856 exemplaires dont 346 « militaires » (L.049, L.749, L.1049, L.1649)

MÀJ : 20 juin 2017

Suivi des modificationsInformation
Historique des modifications du site

Les dix dernières modifications

Vilgénis  Photos 57e anniversaire promotion 60-63
Bibliothèque  Science & Vie Hors Série - Spécial Aviation 2017
Passion  Le Multiplex sur B747
Vilgénis  Photos repas Promotion 51-54 à Mennecy du 22 avril 2017
Vilgénis  Décès Jean-Louis Rattier, premier chef de centre.
Constellation  Photo F-BAZH avec « cuffs » sur les pieds de pales
Vilgénis  Mise à jour surnoms promotion 1975-1978 (Merci à Patrick Trésorier)
Crevette  Photo Hippocampe Ailé Savoia S62P en 1922
Vilgénis  Promotion 1949-4952 - Nouvelles photos (31 à 33)
Vilgénis  Au delà des bouchures (Chronique d'une vie) - Pierre Manigault « Mannix »


Cliquez pour les voir toutes avec les liens

À propos de ce site

Livre d'orInformation
Visualisation des messages laissés dans mon livre d'or. À l'aide d'un formulaire, vous pourrez, si vous le désirez, écrire un message.

Effectuée par freefind.com

Fichiers WampserverInformation
Dépôt secondaire Wampserver
Tous les fichiers d'installation de Wampserver
Tous les « addons »
- Apache - PHP - MySQL
- PhpMyAdmin
- Adminer
- PhpSysInfo
etc.

MétauxInformation
Métaux et alliages aéronautiques
L'acier et ses alliages,
l'aluminium et ses alliages (Alpax, Duralumin, Duralinox, Zicral,...),
le magnésium et ses alliages,
le titane et ses alliages.
Propriétés physiques et chimiques.
Traitements thermiques et chimiques. Etc.

Documents - FichiersInformation
Lecture de documents ou
Téléchargement de fichiers (pdf), regroupant les différents thèmes de ce site.

FAQ de fraInformation
La FAQ (Foire Aux Questions) du groupe de discussions fr.rec.aviation

ConcordeInformation
Concorde dans la presse entre 1965 et 2003

Plus de 700 documents
- des coupures de presse, la plupart patiemment récupérées et archivées par un agent Air France passionné de Concorde, Pierre Dumez, père d'un de mes anciens collègues,
- des extraits de revues internes Air France (Briefing, France Aviation, Point Fixe,...), avec l'aimable autorisation d'Air France
- un extrait de Lignes Aériennes, avec l'aimable autorisation de Jacques Darolles
- quelques photographies de matériel,
- des documents divers, comme la brochure du Comité de soutien Concorde d'avril 1974, aimablement communiquée par Francis SAINT PIERRE.
On peut y trouver l'historique en trois étapes, le premier vol, les essais au sol et en vol, les moteurs, la philatélie, la publicité technique et commerciale, le tragique accident du F-BTSC, les modifications, le redécollage et l'arrêt des vols.

Forum des Anciens de VilgénisInformation
Accès direct au forum des Anciens du CIV (Centre d'Intruction de Vilgénis) d'Air France.

ContactInformation
Formulaire à remplir pour vous permettre de m'envoyer vos commentaires, critiques et suggestions sur ce site.

Je suis Manchester
Je suis Paris