2.4.2. Le synchro-récepteur.

Schéma et symbole synchro récepteur

Schéma et symbole SYNCHRO récepteur

Le synchro-transmetteur est un traducteur de position en tension dans lequel une position mécanique du rotor est représentée par un ensemble de tensions entre les bornes du stator. Inversement, le synchro-récepteur (TR) est un traducteur de tension en position. Il est mécaniquement et électriquement identique au synchro-transmetteur. Pour un ensemble donné de tensions appliquées aux enroulements du stator, le synchro-récepteur positionnera son rotor à l'angle correspondant.


Par exemple, sur la figure ci-dessous, des tensions, provenant d'une source extérieure, sont appliquées aux bornes du stator. Les enroulements statoriques engendrent donc un champ magnétique dont l'intensité et la direction sont déterminées par ces tensions. Le rotor, relié à une source d'excitation, engendre également un champ magnétique. Pour la polarité magnétique indiquée sur la figure, le rotor tournera dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Ces polarités magnétiques sont données pour une demi-période de la tension appliquée. Pendant l'autre demi-période, toutes les polarités magnétiques sont inversées et le mouvement du rotor a toujours lieu dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Les forces d'attraction et de répulsion magnétiques produisent, par conséquent, un couple-moteur, le stator se comportant comme un enroulement de champ et le rotor comme un induit.

Il y a en plus du fonctionnement en moteur décrit ci-dessus, un fonctionnement en transformateur. Le rotor, jouant un rôle d'enroulement primaire, induit une tension dans les enroulements du stator. Ces tensions induites dépendent de la position angulaire du rotor par rapport au stator et le rotor tournera jusqu'à ce qu'il atteigne une. position telle que les tensions induites dans les enroulements du stator compensent exactement celles qui sont appliquées par la source extérieure. A ce moment, la tension totale dans les enroulements statoriques est nulle. Comme le courant dans le stator est également nul, il cesse d'engendrer un champ magnétique.

Ensemble transmetteur récepteur

Ensemble transmetteur récepteur


Les courbes de tension indiquées pour le synchro-transmetteur s'appliquent également au synchro-récepteur. Les tensions extérieures appliquées au stator, dont il a été question ci-dessus, sont habituellement fournies par un synchro-transmetteur. Le transmetteur et le récepteur sont utilisés en combinaison comme le montre la figure ci-dessous.

Dans le transmetteur, le rotor, agissant en primaire, induit, dans les enroulements du stator, des tensions qui sont appliquées au stator correspondant du récepteur. Le champ magnétique engendré par ce stator provoque la rotation du rotor-récepteur jusqu'à ce qu'il ait atteint la même position angulaire que le rotor du synchro-transmetteur. À ce moment, les tensions induites dans les stators du récepteur équilibrent exactement celles qui sont induites dans les stators du transmetteur, les courants statoriques sont nuls et le rotor-récepteur arrête de tourner.

Si l'on modifie la position angulaire du rotor du synchro-transmetteur, le rotor-récepteur tournera jusqu'à ce qu'il atteigne la même position.

2.4.3 Le synchro-transformateur

Ensemble transmetteur et transformateur

Ensemble transmetteur et transformateur


Le couple synchro-transmetteur et synchro-récepteur est utilisé pour le positionnement de faibles charges, comme l'aiguille d'un indicateur par exemple, parce qu'il ne peut fournir qu'un couple limité, à moins d'utiliser des transmetteur et récepteur de grosse taille comme pour la synchronisation du balayage d'un écran avec celle de l'antenne radar qui était utilisé sur les radar RCA AVQ-10 dans les années 1960. Pour pallier ce problème et augmenter le couple, on utilise comme récepteur un synchro-transformateur (CT), dispositif qui compare l'angle électrique fourni à son stator à l'angle mécanique donné à son rotor et qui produira en sortie un signal d'erreur dont la phase et l'amplitude représentent la direction et la grandeur du décalage de position de son axe comparé à l'angle d'entrée.

On tourne l'axe de commande (Le rotor du synchro-transmetteur) jusqu'à une position représentant celle voulue, la position en azimuth d'une antenne radar, par exemple. Cette dernière est couplée mécaniquement au rotor du synchro-transformateur qui reproduira, par conséquent, l'erreur de position. La différence de position entre l'axe du synchro-transformateur et l'axe de commande produira un signal d'erreur qui sera ensuite amplifié et utilisé pour commander un moteur - Moteur diphasé dans la plupart des applications - qui déplacera la charge, en l'occurrence, l'azimuth de l'antenne. Lorsque celui-ci approchera la position désirée, le rotor du synchro-transformateur atteindra une position correspondante à celle de l'axe de commande et la tension d'erreur décroîtra, atteignant zéro lorsque les deux positions seront identiques ; la charge sera alors dans la position voulue et le moteur s'arrêtera.

Le synchro-transformateur est réalisé de la même manière qu'un synchro-récepteur. La tension induite dans le rotor du synchro-transformateur dépend de l'angle sous lequel ses spires sont coupées par le champ magnétiques des stators. L'amplitude et la phase de cette tension induite dépendent de la différence angulaire des deux axes commande et suiveur (axes des transmetteur et synchro-transformateur).


MÀJ : 14 juillet 2020

Suivi des modificationsInformation
Historique des modifications du site

Les dix dernières modifications

Site  Passage en HTTPS
Constellation  Importante mise à jour tables des types et caractéristiques des moteurs
Vilgénis  Pierre Aubin (Promo 53-56) auteur. Promu dans Ordre National de la Légion d'honneur
Bibliothèque  The Lockheed Constellation Series (2007) - by Peter J.Marson
Vilgénis  Histoire détaillée du B-26 44-68219 “Ceseracourt” par Chritian Levaufre
Vilgénis  Mise à jour partie CFA
Vilgénis  Photos Père Cent promotion 1975-1978
Crevette  2020 - Le retour de la « Crevette »
Vilgénis  Photo André Fraïssé « Le Grognard » surveillant le rugby.
Site  Suppression totale de Flashplayer sur le site. Si problème, message formulaire contact.


Cliquez pour les voir toutes avec les liens

À propos de ce site

Livre d'orInformation
Visualisation des messages laissés dans mon livre d'or. À l'aide d'un formulaire, vous pourrez, si vous le désirez, écrire un message.

Effectuée par freefind.com

Fichiers WampserverInformation
Dépôt secondaire Wampserver
Tous les fichiers d'installation de Wampserver
Tous les « addons »
- Apache - PHP - MySQL - MariaDB
- PhpMyAdmin
- Adminer
- PhpSysInfo
etc.

MétauxInformation
Métaux et alliages aéronautiques
L'acier et ses alliages,
l'aluminium et ses alliages (Alpax, Duralumin, Duralinox, Zicral,...),
le magnésium et ses alliages,
le titane et ses alliages.
Propriétés physiques et chimiques.
Traitements thermiques et chimiques. Etc.

Documents - FichiersInformation
Lecture de documents ou
Téléchargement de fichiers (pdf), regroupant les différents thèmes de ce site.

FAQ de fraInformation
La FAQ (Foire Aux Questions) du groupe de discussions fr.rec.aviation

ConcordeInformation
Concorde dans la presse entre 1965 et 2003

Plus de 700 documents
- des coupures de presse, la plupart patiemment récupérées et archivées par un agent Air France passionné de Concorde, Pierre Dumez, père d'un de mes anciens collègues,
- des extraits de revues internes Air France (Briefing, France Aviation, Point Fixe,...), avec l'aimable autorisation d'Air France
- un extrait de Lignes Aériennes, avec l'aimable autorisation de Jacques Darolles
- quelques photographies de matériel,
- des documents divers, comme la brochure du Comité de soutien Concorde d'avril 1974, aimablement communiquée par Francis SAINT PIERRE.
On peut y trouver l'historique en trois étapes, le premier vol, les essais au sol et en vol, les moteurs, la philatélie, la publicité technique et commerciale, le tragique accident du F-BTSC, les modifications, le redécollage et l'arrêt des vols.

Forum des Anciens de VilgénisInformation
Accès direct au forum des Anciens du CIV (Centre d'Intruction de Vilgénis) d'Air France.

ContactInformation
Formulaire à remplir pour vous permettre de m'envoyer vos commentaires, critiques et suggestions sur ce site.

Je suis Paris

© Dominique Ottello
2004 - 2020